Archives du mot-clé Stargate Universe

Stargate Atlantis S05E06

Stargate Atlantis- Seconde Enfance (The Shrine) s05e06 ( aout 2008)

Stargate Atlantis (2005-2009) Crée par Brad Wright, Robert C. Cooper

Après l’article de ma collègue Nephthys 9453 sur le deuxième téléfilm de Stargate SG1, je me voyais donc dans l’obligation dans faire un sur sa petite soeur: Stargate Atlantis et sur un épisode en particulier.

Je ne me lancerai pas dans une comparaison entre les deux séries pour plusieurs raisons:

  • je n’y tiens pas car je les adore toutes les 2 ^^
  • malgré de nombreuses ressemblances aux niveaux personnages et histoire, Stargate Atlantis a à mon sens sa propre identité Elle est la continuité de sa grande sœur donc c’est normal qu’elle lui ressemble contrairement à Stargate Universe qui « casse » un peu les codes de la franchise ce qui n’a pas été forcement apprécié par les fans (personnellement je l’ai regardé sans grand plaisir! Non non! Ne me lapidé pas! )
  • sa serai trop long na!

Arguments peu fondés mais c’est pas grave!!!

Je vais donc vous présenter un épisode de Stargate Atlantis et pas n’importe lequel MON préféré de toute la série!!!!! On a tous un épisode fétiche dans une série pour Stargate SG1 sa restera l’excellent épisode 6 de la saison 4: L’histoire sans fin (Window of Opportunity ) un petit bout pour le plaisir:

Revenons au sujet principal: Seconde Enfance (The Shrine). Cette épisode met en avant un personnage que j’ai toujours adoré à la foi dans Stargate SG1 et dans Stargate Atlantis: Le docteur Rodney « Meredith » Mckay joué par l’excellentissime David Hewlett.

Pour vous mettre dans le contexte je vais vous présenter rapidement Rodney Mckay. C’est un brillant astrophysicien et l’un des meilleurs experts sur la Porte des Étoiles, Rodney est membre de l’équipe de reconnaissance principale de la base d’Atlantis, sous le contrôle du Lieutenant Colonel John Sheppard (miam!). Ayant une personnalité pessimiste et arrogante, il est par ces mésaventures très attachant et surtout très drôle malgré lui. Il est souvent jaloux du Lieutenant Colonel John Sheppard qui a plus de succès avec les femmes (on se demande pourquoi!!). C’est un personnage qui est assez peureux comparé à d’autres personnages, comme Ronon Dex, qui foncent sans hésiter. Il a une brillante capacité à trouver des solutions lorsque la situation semble perdu d’avance et surtout quand sa vie est en jeu.

J’oubliais, il est aussi mortellement allergique au citron ce qui explique pourquoi le Lieutenant Colonel John Sheppard en a toujours sur lui. ^^

Son personnage évolue beaucoup au fil des saisons jusqu’à cet épisode où on lui découvre un tout autre visage.

Un petit résumé de cet épisode: Rodney McKay souffre d’une version pégasienne du virus Alzheimer et perd très rapidement la mémoire et retourne à un état enfantin. Son état a été diagnostiqué trop tard pour le soigner mais Ronon pourrait bien avoir la réponse qui le sauvera.

Ce résumé ne rend pas trop justice à l’épisode. Je vais essayer dans dire plus sans être trop longue. L’épisode commence par un film du docteur Keller qui présente un Docteur Mckay revenu à l’état d’enfant et ne voulant plus se faire appeler « docteur » car il n’est plus intelligent. Cette vidéo est visionnée par Jeannie Miller, la sœur de Rodney (qui est en passant Kate Hewlett la vraie sœur de l’acteur). On lui explique qu’il reste très peu de temps à vivre à Rodney et qu’elle doit lui dire au revoir.

Pourquoi cet épisode plutôt qu’un autre? J’avoue que j’ai du mal à expliquer pourquoi! ^^ J’ai toujours adoré Mckay. L’acteur David Hewlett est vraiment excellent et en particulier dans cet épisode. Il passe d’un Rodney Mckay génie à un Rodney conscient de sa « chute » et pour une fois ne pouvant trouver une solution pour se sauver. Ces amis veulent lui dire au revoir et ils décident d’aller dans un sanctuaire, le Sanctuaire de Talus,qui redonne la raison pour une journée aux personnes touchées par cette maladie. Pour avoir une dernière journée avec un Rodney Mckay « normal »,Ce n’est pas aussi facile puisque la planète est occupé par des Wraith.

D’ailleurs, on apprend dans cet épisode que le père de Woolsey, le chef de l’expédition, était atteint de la maladie d’ Alzheimer. C’est la première fois que Woolsey dévoile un peu de son passé.

Au final, ils réussissent à atteindre le sanctuaire où Mckay redevient lui même. Lorsqu’il sait que c’est pour seulement une journée il considère la situation comme une torture ce qu’on peut comprendre. Ils le sauvent en lui ouvrant la tête enfin je passe les détails! ^^

 

On peut voir l’évolution de la « maladie » de Mckay dans cette vidéo:

 

Et vous, quel est votre épisode préféré de la franchise Stargate?

 

 

Stargate Continuum

Stargate SG1  – Continuum – Téléfilm #2 – (2008)

Continuum

Il m’aura fallu du temps avant de me lancer dans cette aventure… Je ne sais pas, quelque part je voulais peut-être que la franchise ne s’arrête jamais et en ne visionnant pas le dernier film je repoussais ad vitam eternam la fin ! Comme vous le savez tous, il est difficile d’abandonner une série (aussi longue que Stargate)… Et je risque d’en choquer plus d’un mais pour moi Universe n’a rien à voir avec le reste de la franchise et je ne suis pas encore prête à me lancer dans l’aventure (que j’ai abandonné au bout de 7 épisodes)…

Bref, après avoir reculé l’échéance je me lance enfin ! Mais quelques détails seront les bienvenus je pense… Il s’agit du second téléfilm après l’arrêt de la série en 2007. Le premier téléfilm L’Arche de Vérité mettait un terme à l’arc concernant les Oris. Continuum débarque la même année que le 1er film mais il met en scène un bad guy que l’on connait bien (et mon Goa’uld préféré soit dit en passant) : Ba’al.

Vous pourrez trouver un synopsis complet sur Stargate Fusion.

C’est avec un petit pincement au cœur que je retrouve l’équipe de SG1, quasi au complet car Richard Dean Anderson apparaît dans ce téléfilm…
Confortablement installée dans mon canapé je suis toute excitée à l’idée de vivre une nouvelle aventure avec les membres de SG1 !

SG1 est réuni au grand complet pour une bonne raison : l’extraction du Goa’uld Ba’al de son hôte. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’équipe s’ennuie ferme jusqu’à ce que Ba’al prédise une menace… Il n’allait quand même pas cesser de vivre comme cela le gaillard ! Non ! Il a choisi de pourrir la vie de SG1 jusqu’au bout… Et son plan ? Remonter le temps jusqu’à l’arrivée de la Porte des Etoiles aux Etats-Unis, détruisant ainsi tout le SGC et ce qui aurait pu être crée !
Les membres de SG1 ne comprennent pas tout de suite ce qu’ils leur arrivent et Samantha est toujours sous le choc de la mort de O’Neill (ainsi que moi d’ailleurs, noooon, siouplait, pas O’Neill)… Mais le temps n’est pas au deuil, il faut se bouger le train !
Et là on découvre qu’ils sont enfermés dans un bateau au fin fond du pôle Nord (si je ne m’abuse), après s’être frayé un chemin à travers la glace ils doivent abandonner Daniel qui a la jambe gelée.
Et quand vous savez que certaines scènes ont vraiment été tournées dans l’Arctique ca fiche le frisson !
Après avoir erré quelque temps, Mitchell et Carter tombe nez à nez avec O’Neill (yay) mais il n’est pas lui-même et le monde est totalement différent. Ils ont atterri dans une dimension parallèle, et bien qu’ils tentent de prévenir ce monde d’une menace imminente, ils se retrouvent éjecter et séparer les uns des autres.
Un an s’écoule avant que Ba’al débarque avec ses gros souliers… Mais une faille intervient dans son plan : Qetesh (devenue Reine) a bien l’intention de voler la vedette à son Roi ! Elle n’a qu’une idée en tête asservir la Terre… Elle tue Ba’al et tente de s’en prendre à Teal’c.
Sur Terre, SG1 se réunit et balance un bon « On vous avait prévenu ! » au Président des Etats-Unis… La solution a leur problème est l’avant poste des Anciens qui est détruit par Qetesh en un quart de seconde… L’autre solution ? Débarquer chez leurs amis Russekoffs et leur piquer leur exemplaire de la Porte des Etoiles… Oui mais ce n’est pas si simple, ils ont oublié de mettre le courant ! Heureusement Teal’c débarque et nous allume tout le bazar après quelques discussions sur qui est qui et le pourquoi du comment de ce sauvetage !
Finalement, SG1 réussit à trouver la machine à remonter le temps de Ba’al, ils se font tous tuer tour à tour mais Teal’c n’a pas dit son dernier et BOUM ! Il fait tout péter : Qetesh, la machine tout et nous revoilà à la cérémonie d’extraction du dernier Grand Maître Goa’uld !

C’est un peu dense, je m’en rends bien compte mais wow j’ai pris plaisir à visionner ce film. C’est comme si je n’avais jamais quitté l’équipe de SG1… Que dire de la présence de O’Neill et Hammond (petite pensée pour son interprète Don S. Davis, décédé l’année de la sortie du film).
Toute personne un peu fan de l’univers y trouvera son compte : action, mystère, dimension parallèle et un peu de ship aussi…
Tous les ingrédients sont réunis et les effets spéciaux sont à la hauteur, chapeau bas à l’équipe.

Le seul petit bémol selon moi c’est l’interprétation du Président des Etats-Unis, mouarf pas trop crédible (mais sachez seulement que je visionne actuellement The West Wing/A la Maison Blanche et c’est ce qui explique sûrement ce côté un peu fade, qui ne serait pas fade à côté de Bartlet, hein ?!!)…

Je regrette que la prestation de Claudia Black ne se limite qu’à Qetesh car j’adore le personnage de Vala qui est tellement coloré… Quant aux autres personnages, ils sont égaux à eux-mêmes et on les retrouve en pleine forme…

D’après ce que j’ai pu voir ca et là un troisième film a été commandé : YAY mais surtout Wait&See… (vu qu’ils ont déjà annulé le film Stargate Atlantis pour cette daube de Stargate Universe)…