Archives du mot-clé Karen Gillan

Séries: Day 8, A show everyone should watch (La série que tout le monde devrait voir)

11 bonnes raisons de regarder Doctor Who
(j’en aurais bien mis 42 mais j’ai pas trop le temps)

  1. Le TARDIS voyage dans l’espace. Ce qui veut dire que l’on visite des planètes diverses et variées, comme une planète entièrement recouverte de ce qui semble être du sable, ou des lieux encore plus insolites comme
  2. Le TARDIS voyage dans le temps. Ce qui nous amène dans le passé (pendant la deuxième guerre mondiale, l’antiquité romaine) ou dans le futur (fin du monde, Nouvelle Terre).
  3. Le Doctor aime l’art terrien. Ce qui rend possible les apparitions de Shakespeare, Charles Dickens, Van Gogh, Agatha Christie… C’est donc une série qui sert aussi à se cultiver, mais sans nous obliger à le faire pour comprendre l’épisode. C’est d’ailleurs aussi valable pour les épisodes se déroulant dans le passé.
  4. Il y a de l’humour 🙂 (anglais évidemment, mais aussi de l’humour tout court).
  5. 3 saisons plus « specials » de sexiness David Tennant, ça ne refuse pas.
  6. Bananas are good.
  7. On voit John Barrowman (connu chez certaines sous le titre de « Dieu ») nu dans au moins un des épisodes.
  8. Doctor Who est bien plus qu’une série de sci-fi anglaise, elle fait partie de la culture britannique.
  9. Il y a de l’émotion. Beaucoup, mais pas écœurante. Distillée, voire finement distillée suivant l’auteur de l’épisode. C’est quand même la seule série (cela dit je suis sûre que dans Buffy ils auraient pu le faire aussi) où on peut voir un homme à face de cochon sans avoir envie de rire tout de suite.
  10. Les ennemis du Doctor sont cool, mais pas au sens « gentil ». Les Daleks (le truc inexplicable sans photo aux non-initiés)(un coucou à Bob puisque j’en ai l’occasion xD), des hommes transformés en machines, les Cybermen ; le Master (interprété par John Simm, le méchant qui danse et qu’on kiffe, favourite villain ever pour ma part, le Joker compris (je sais pas si vous voyez un peu le niveau ;o), les Weeping Angels (parfaits pour vous flanquer une phobie des statues) etc.
  11. Nouveau Doctor, nouvelle vie, Doctor Who est une série qui ne se repose pas sur  ses lauriers et continue d’évoluer tout en restant fidèle à elle-même, et cela même quand tout-va-très-bien-merci-on-commence-même-à-cartonner-outre-Atlantique. Matt Smith a été craint, attendu, puis adoré (pas par tout le monde, évidemment), je ne le trouve pas décevant du tout et complètement à la hauteur avec son propre Doctor néanmoins conforme aux autres. Sans compter l’alchimie entre lui et Karen Gillan, quand la sauce prend d’un côté de l’écran, ça se sent de l’autre.

Je pourrais continuer, mais je voulais que le nombre ait un sens et j’ai pas eu d’idées de nombre entre 11 et 42. Ah si, il y avait 26, soit le nombre d’années depuis lequel Doctor Who est diffusé sans interruption à la télévision britannique. Mais c’est l’heure du goûter et j’ai faim.

Qu’est-ce qu’on s’poile !

Allora ! Bon oui je suis en totale dénégation de ce qui m’arrive, je vais donc éviter de penser à ma clé usb et vous dire ce que j’ai fait de mon temps libre ces derniers temps. Mis à part facebooker et voir les copines et sortir et tester le demi caramel j’entends.
Faites gaffe aux spoilers si vous êtes pas du genre à suivre les séries au fur et à mesure. J’ai mis pour chaque série les épisodes dont je parle, si vous ne les avez pas vus, ne lisez pas le paragraphe :D. Je décline toute responsabilité si vous voulez passer outre mon avertissement :p.

Doctor Who (5.01 – 5.09) :
Je kiffe. Même si je ne ressens pas la même chose pour Eleven que pour Ten (♥-♥), je l’apprécie très beaucoup quand même. Amy déchire grave et en plus j’aime bien ses fringues.
Cela étant dit…(spoilers saison 5) Je trouve intéressant ce qui s’est passé dans le dernier double épisode. C’est très triste de se dire qu’Amy ne se souvient pas de Rory. Cette histoire de brèche est fort intrigante, d’ailleurs je ne sais plus à la fin de quel épisode il explique un peu, mais je crois qu’il va falloir que je le revoie. Pour revenir aux Anges, je trouve qu’ils étaient moins effrayants dans cette saison que la dernière fois, où j’avais vraiment eu les chocottes (toutes proportions gardées bien sûr). Ah et je ne peux pas ne pas parler de l’épisode mit vampires (passons sur le fait qu’il ne sont pas réellement des vampires). C’est le seul dont j’ai vu un extrait avant de le voir et le susdit extrait est au chaud dans mon téléphone. J’étais comme le Doctor : « Oh this is… Christmas ! »
Ah et grâce à Filipa, il m’est revenu en tête une chose très importante. Ce sonic screwdriver vert me perturbe.

Gossip Girl (2.13 – 2.15) :
Un jour y’a pas très longtemps, je regardais tranquillement Supernatural, et là je vois un bandeau apparaître : « Gossip Girl season final, Monday trucmuche ». Réaction : « M*rde, p*tain, j’ai oublié de reprendre Gossip Girl !! ». Me voilà donc repartie dans l’Upper East Side depuis dimanche. Et je trouve que les choses vont un peu trop vite. Jenny et Damien par exemple, c’est passé à la vitesse de lumière, je suis désolée mais déjà que j’ai du mal à compatir ave Jenny, si en plus ses histoires sont si courtes, je peux pas la plaindre quand c’est fini. Nate et Serena sont choux, je pensais pas dire ça un jour mais jusque là j’aime assez leur couple. Je ne doute pas que les choses vont bientôt se compliquer pour eux ;o. Au sujet de la mère de Chuck, je ne suis pas surprise qu’elle soit de mèche avec Jack. Je n’ai pas fait ma parano, mais quand Chuck a décidé de lui confier le business, je me suis dit « Mais… même si le test est ok, ça veut pas dire qu’elle est clean, elle peut toujours te faire une crasse mon chou ! » (oui je parle aux personnages en regardant la télé ;o). Et ben l’épisode n’a pas mis longtemps à confirmer mes dires ;o. Pauvre Chuck *-*.

House MD (6.01 – 6.06) :
The Bursar a dit que la saison 6 était une bonne saison, et jusque là, je suis entièrement d’accord. Le double épisode de début de saison est magnifique, j’ai adoré ! Trop choupi le super héros. L’histoire entre House et – on va dire Franka Potente, j’ai oublié son nom – est émouvante sans pour autant être « out of character ». Dans la suite se pose une question morale à laquelle il est facile de répondre selon ses principes, mais dans la réalité, est-ce qu’on ferait la même chose ? Est-ce vraiment mal de tuer un « mass-killer » ? Et au niveau de la série, qui réagit comment ? Je pense que je réagirais plus comme Cameron si j’étais là-bas. Je vais pas faire dans le détail de chaque épisode, mais vraiment j’aime beaucoup, il recommence à se passer des choses.

Lost (6.01 – 6.08) :
Là bêtement je ne sais pas quoi dire ><. Ah si. Sawyeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer *-* *câlin*. J’aime toujours pas Jack (mais il paraît que ça peut changer) et je savais pas (plus) qu’il avait un fils. Sayid est flippant et Jacob est Lucifer (cf. Supernatural ;o). J’ai été fort contente de revoir un peu Boone :), j’ai pas tout compris quand il parlait pour cause de vagabondage de mon cerveau vers des contrées plus Damon-iaques, mais j’étais contente :). Et puis OMG Claire !!

Skins (saison 2) :
Je finis par Skins parce qu’à l’heure actuelle de maintenant, je n’ai pas encore repris le visionnage (et aussi parce que j’ai fait mon truc dans l’ordre alphabétique ;o) , je m’étais arrêtée y’a des mois au premier épisode de la saison 2. Donc je vous informe.

Je recommencerai à mettre des images un de ces quatre :).