Archives du mot-clé Fresh Meat

Une année de séries

Je commence avec le bilan final de mon Challenge Séries 2014. J’avais apparemment mal compris le truc à propos des séries toujours en cours de diffusion, mais j’ai la flemme de tout recalculer, donc les épisodes après les plus correspondent aux épisodes de la saison en cours au 31 décembre.

√ American Horror Story : 100% – 36/36 + 9/10 épisodes vus
Being Human US : 0/52 épisodes vus
√ Broadchurch : 100% – 8/8 épisodes vus
√ Charmed : 100% – 17/17 épisodes vus
√ Dexter : 100% – 24/24 épisodes vus
√ Elementary : 100% – 48/48 + 8 épisodes vus
√ Fringe : 100% – 100/100 épisodes vus
√ The Mentalist : 100% – 63/63 épisodes vus
Moonlight : 0/16 épisodes vus
The Thick of It : 0/24 épisodes vus + 1 tvfilm
√ True Love : 100 % – 5/5 épisodes vus
Veronica Mars : 0/64 épisodes vus

Total : 65,7% – 301/458 épisodes vus

Vu que j’ai tardé à m’y mettre sérieusement, je suis plutôt satisfaite, tout spécialement concernant Fringe et Elementary que je voulais commencer depuis longtemps (mais surtout Fringe). Je suis aussi très contente d’avoir enfin terminé Charmed, qui fait désormais officiellement partie de mon passé sériephile.

Toutes les bonnes découvertes qui suivent compensent l’amertume de l’évolution de Doctor Who et Supernatural,  qui m’ont toutes les deux déçue cette année. Même si je ne trouve pas tous les épisodes de la dernière saison de DW autant à chier que les premiers, je peine quand même à les trouver ne serait-ce qu’un tant soit peu remarquables. Exactement comme la saison 7, dont je n’ai d’ailleurs pas beaucoup de souvenirs (go figure). C’est du vite consommé, vite digéré à l’américaine, et associé au sexisme continuel de Moffat, ça me rend amère. Les bons jours. Les mauvais jours, je peux devenir méchante. Une adaptation américaine naze, c’est une chose, une transformation de la série d’origine en est une autre. J’en suis quand même à un point où quand on me demande si rattraper DW après la S4 vaut le coup, je réponds que la 5 et à la limite, la 6 valent le détour, mais que ce n’est pas vraiment la peine de regarder le reste…
Quant à Supernatural, déjà la saison 9 semblait offrir des tas de possibilités peu, mal ou pas exploitées, mais alors là les gars, on s’emmerde. Dean en démon, je crois que ça restera le truc le plus sous-exploité de toute l’histoire de la série (et je dis ça alors que je shippe Destiel)(et Megstiel). J’ai néanmoins aimé le 200ème épisode, qui de toute façon était une sorte de hors-série et échappait aux reproches par rapport à l’arc de la saison (quel arc, me demande-je parfois).

Qu’ai-je regardé d’autre cette année ? Lire la suite Une année de séries

Publicités