Archives pour la catégorie The Bite is a gift

Mais qu’est-ce qu’elles ont avec Sterek ?

Ceci est un post d’utilité lycan-publique, surnommé Sterek 101.

L’année dernière, j’ai écrit un post passionné à propos de Teen Wolf. La saison 3 arrive dans peu de temps, donc je ne peux que vous conseiller de (re)lire ce post si vous ne regardez pas encore la série, sans oublier les commentaires, qui peuvent vous fournir quelques éléments supplémentaires à votre prise de décision.

Dans ce post, j’ai un peu parlé de Sterek. Un petit peu. J’en ai plus parlé (en anglais) ici et . Seulement, Sterek est un phénomène qui mérite des explications. Ce n’est pas forcément un ship qui saute aux yeux. Teen Wolf est une série très propice aux analyses et théories en tout genre et il est facile de se dire que Sterek n’est que du délire. Comme j’ai d’autres choses à faire, et que les deux Winchester pour qui je fais ce post comprennent l’anglais, je vais surtout faire un récap de posts meta sur le sujet, mais je vais ensuite tenter de les résumer en français. Teen Wolf eats your life and throws everything else away. J’ai écrit moi-même sur le sujet, ce qui correspond de toute façon à un résumé/mélange de tout ce que j’ai lu, dont j’ai linké une partie. Je vous préviens, c’est un peu le bordel. Lire la suite Mais qu’est-ce qu’elles ont avec Sterek ?

Mais qu’est-ce qu’elles ont avec Teen Wolf ?

(j’écris plus très souvent alors j’espère que tous les gens d’ici susceptibles d’être accros à une série prendront la peine de lire ce post jusqu’au bout)(trust me on this)

Un jour tu te dis merde, ça fait 3 épisodes que je ricane à chaque apparition de Derek Hale malgré sa sexiness, et le jour d’après (ou presque), tu finis par revoir un demi-épisode pour trouver une scène alors que tu voulais juste te remémorer à quoi ressemblait Shirtless Derek pour ce passage de la fanfic de plus de 70 000 mots que t’es en train de lire à 3h du matin.

Tout a commencé quand j’ai vu soudainement fleurir les tweets sur Teen Wolf sur Twitter. Y’en avait assez pour me donner envie et m’empêcher d’oublier (comme c’était le cas au moment où la saison 1 est passée, parce que oui, c’était prévu, qu’est-ce que vous croyez, une série avec des loups-garou, fallait que je vois ça). D’autre part, Mlle Louise m’a dit dès le départ que la saison 1 n’était pas tip top, techniquement, mais que la 2ème avait l’air déjà beaucoup mieux. Et puis Tyler Hoechlin en Derek Hale, ça m’avait donné envie de regarder avant que la série ait démarré, mais une fois que tu vois des images, comment dire… Tu sens l’urgence de la situation.

Je l’ai donc regardée. Je suis vite devenue accro, au point de mettre les épisodes dans ma liseuse pour les regarder à la gare, le soir. Un endroit plus qu’improbable pour regarder une série, mais c’est pas une grosse gare, alors ça allait.
Cette première saison n’est certes pas un chef d’oeuvre, les effets spéciaux sont risibles et les scènes de baston n’ont pas beaucoup d’intérêt (je cite pas tous les défauts je veux pas vous faire fuir), MAIS. Les personnages ♥. Stiles le premier. Avant que je continue, il faut que vous le sachiez. Jusqu’à présent, Scott McCall, le personnage principal, reste relativement inintéressant, et un peu con, mais gentil con (heureusement que Stiles est là, réellement). Mais au vu des autres personnages et du potentiel de la série, je ne m’en inquiète pas.

On a des personnages féminins forts, dignes d’être pris en exemple (pas sur tous les points, mais hey, personne n’est parfait, surtout pas à 16/17 ans). D’ailleurs les chasseurs de loups-garou sont une communauté matriarcale.

On a des personnages complexes. J’avais commencé à présenter certains personnages, mais j’ai arrêté, parce que pour faire ça en laissant une part de mystère, il fallait passer par des descriptions qui ont l’air typiques du genre. Or, quand on regarde, on réalise vite que c’est plus compliqué que ça.
Tous les personnages, secondaires inclus, ont clairement une histoire qui les façonne et qui les fait agir comme ils le font. On en a découvert un petit peu en deux saisons (et on risque d’en savoir encore un chouia plus après les deux épisodes qui nous restent), mais il apparaît très clairement qu’on va en savoir plus que plus. On nous montre des portes. « Tu la vois la porte ? Tu veux voir derrière, je le sais, mais c’est pas pour tout de suite :). Cela dit, je vais te laisser des indices, comme ça tu vas pouvoir t’arracher les cheveux en attendant. ». Et ça, mes petits chats, c’est aussi jouissif que frustrant.

D’ailleurs. Parmi ces portes, il y a une porte de la taille du TEXAS. Une porte qui tendrait à faire croire aux gens qui ne regardent pas encore la série que c’est son principal atout, puisque la très grande majorité des fans de la série se trouve rassemblée au pied de cette porte dans une hystérie plus ou moins contrôlée (mais très créative). Une porte que les acteurs de la série eux-mêmes regardent en souriant. Une porte que le CREATEUR de la série, regarde en souriant.
Le ship ultime. Le ship qui PEUT devenir canon*. Le ship qui m’a fait shipper plus vite que mon ombre alors que je ne shippe pas les personnages sans avoir vraiment l’impression que la série nous emmène dans cette direction (on pourrait en tirer une conclusion sur ce ship…)(remarquez, en considérant ça comme une des portes, je vous fais part de mon avis : je pense que c’est prévu, pas seulement que ça va arriver, mais que c’est PREVU DEPUIS LE DEBUT)(et je le pense à cause de raisons)(Seriously. They almost SAID it. One’s incident, two’s coincidence, THREE’S A PATTERN).
Le nom de ce ship : Sterek.

D’autre part. Jeff Davis a délibérément mis en place sa série dans un monde où le meilleur pote du capitaine de l’équipe de lacrosse est gay et surtout, où on s’en fout. Il y a relativement beaucoup d’allusions à l’homosexualité, la bisexualité, des travestis etc, mais jamais ça n’est au centre de quoi que ce soit de façon injustifiée par rapport à l’intrigue, juste pour dire « Il y a des gens homosexuels dans le lycée et ils sont comme nous ». Pas de ça chez Jeff. Ils sont là et y’a pas besoin de préciser qu’ils sont normaux. On le sait. Voilà une série qui donne un bon exemple à suivre. Merci Jeff. Merci MTV.
Alors évidemment, ce n’est tristement pas réaliste. Mais bon, c’est une série sur des loups-garou. Le but n’est ni de parler LGBTQ, ni d’être réaliste à 100%.

Une autre raison de regarder. Si vous aimez décortiquer des épisodes comme on le fait avec Doctor Who ou Sherlock, GET ON BOARD. Peu de choses sont laissées au hasard, voire rien. Et croyez-moi, même si dans la saison 1 on voit des grosses ficelles (quelques clichés visuels ou scénaristiques, qui montrent très bien l’influence des films d’horreurs), c’est pour mieux planquer les autres. Je ne vous parle pas de la saison 2, qui provoque notamment arrachages de cheveux précédemment évoqués, décrochages de mâchoire, des flots de jurons/autres cris de surprise assez conséquents.
Même les couleurs des vêtements/voitures/environnements ne sont pas choisies au hasard. N’importe quel plan peut être/contenir un indice pour la suite (et je mets bien les deux verbes, parce que la façon dont c’est filmé peut donner un indice sur la présence d’un indice).
Bref, une série pour ados qui ne les prends pas pour des cons, ce qui rend la série très regardable par des non-ados.

Et puis, last but not least, HOTNESS. And I mean ridiculously hot guys. Ridiculously hot and shirtless. Eye candy en veux-tu en voilà. Tyler Hoechlin en tête et Colton Haynes (Jackson) pas loin derrière, en ce qui me concerne, mais les avis divergent. (I totally said that in a paragraph about hotness and I don’t even care). Pas beaucoup, concernant Derek/Tyler, mais que voulez-vous. Shirtless Derek met tout le monde d’accord, jusqu’à présent. Bref, voilà les photos préférées de MTV (les légendes vous donneront un aperçu de l’esprit de la série)
Et les filles ne sont pas laides non plus. J’irais jusqu’à dire que Lydia est bonne.

Et pour finir, ce qui est tout aussi capital, ce sont les acteurs. Je ne vais pas reparler de leur sexiness. Mais il est EVIDENT qu’ils s’entendent réellement très bien, et pas juste comme collègues, mais comme amis. Quand vous serez dingues de la série, vous verrez leurs interviews, les live chats etc, et vous comprendrez.
Tyler H. aime terroriser Dylan la nuit, par exemple. Et il trouve ça drôle.
Tyler P. fait des bisous à Colton dès qu’il peut (j’exagère, mais bon).
Colton supporte Sterek et ne s’en cache pas vraiment. (c’est un chouia hors sujet, mais ça devait être dit)
Et puis il y a twitter. Plusieurs fois.
BREF. SO MUCH LOVE. SO MUCH FUN.
Grâce à tumblr, j’ai déjà un aperçu des commentaires sur la saison 1, et en plus d’être honnête (ce que je souligne métaphoriquement au passage, parce que oui, ils se moquent de leur propre série, tout comme nous le faisons même si on l’aime)(voilà un exemple), ça a l’air très très drôle (je serai bientôt dans la possibilité de prêter les DVDs, oui).

Alors voilà. Je me suis arrêtée parce qu’il était tard (tôt ce matin), mais je vous recommande chaudement cette série.

NOW JOIN THE PACK, YOU’VE BEEN GIVEN THE BITE.

(Et j’en profite pour faire coucou à mon pack ♥)

* canon : réel dans l’univers de la série

citation bonus: YOU KNOW WHAT THAT WAS FOR.