The Borgias

The Borgias (2011- ?) – Neil Jordan

Avant un futur (long) article sur la série The Tudors, je voulais vous présenter sa petite sœur qui vient de commencer aux Etats-Unis et qui arrivera certainement très prochainement chez nous. Suivant le modèle de la série The Tudors, c’est de l’Histoire ! ^^ Mais version sexy pour s’adapter à un public pas forcément intéressé.

 

De quoi ça parle ? La série raconte l’histoire de la famille Borgia pendant la Renaissance (au XVe siècle), en Italie en particulier centrée sur Rodrigo Borgia, qui devint le Pape Alexandre VI en 1492.

Un peu d’histoire pour contextualisé la série : La série se passe avant la série The

Tudors puisqu’elle commence en 1492 lors de l’élection du Pape Alexandre VI ; Henry VIII n’a alors qu’1 an et n’est pas encore le roi que l’on connaît.

En 1492, il s’agit de l’année de découverte de l’Amérique et marque le début de la r

enaissance qui débuta en Italie, une période trouble pour l’église catholique.

Borgia est le nom italianisé de la famille Borja, originaire du Royaume de Valence (Espagne), qui a eu une grande importance politique dans l’Italie du XVe siècle. Elle a fourni deux papes, ainsi que plusieurs autres personnages, dont quelques-uns ont acquis une fâcheuse renommée.

La famille Borgia a subi une légende noire forgée par ses ennemis politiques. Les Borgia furent accusés pêle-mêle d’empoisonnement, de fratricides, d’incestes… Cette légende a contribué à faire des Borgia les symboles de la décadence de l’Église à la fin du Moyen Âge.

Fait d’armes de la famille Borgia :

Pour le Pape Alexandre VI (Jérémy Irons dans la série), le traité de Tordesillas, conclu entre les rois catholiques et Jean II de Portugal, le pape divise le Nouveau Monde en attribuant le Brésil au Portugal et le reste de l’Amérique latine à l’Espagne. Qui explique encore aujourd’hui la différence de langue au sein de l’Amérique latine.

Pour César Borgia (fils du précédent oui ! oui ! c’est possible !), il a notamment inspiré le livre Le Prince de Machiavel.

Suivant le modèle de sa grande sœur, la série se base sur la réputation scandaleuse de la famille Borgia : Alexandre VI a une femme Vanozza Gattanei qui lui a donné 4 enfants dont César Borgia, plus une maîtresse qui lui donna également 4 enfants. Ces enfants ne sont pas non plus des enfants de chœur (huhu ^^) puisque César Borgia servit de modèle au Prince de Machiavel. Il le présente comme le modèle du tyran : outre ses crimes politiques, on l’accuse d’avoir fait assassiner son frère aîné, et d’entretenir un commerce incestueux avec sa sœur, Lucrèce

Les Borgias n’ont également pas hésité à tuer des cardinaux pour récupérer leurs terres et leurs argents…

Une source de nombreuses histoires scandaleuse a présenté.

 

Mon avis :

Il est difficile de ne pas comparer la série avec sa grande sœur puisqu’elles sont liées, d’ailleurs avis à ceux qui ont regardé The Tudors, j’ai cru voir dans le générique de The Borgias quelques images également présente dans celui de The Tudors si vous pouviez me reconfirmer …

Étant une passionné d’histoire, une série historique comme The Borgias, je saute dessus tout de suite. J’avoue je ne connaissais pas du tout cette famille avant d’avoir vu la promo de la série l’année dernière. Comme les Tudors, l’histoire reste assez simple : on prend une famille assez scandaleuse qui a touché le pouvoir et a eu une influence en son temps. Un petit mélange de sexe, de pouvoir et de religion sans oublier le

 glamour et tout ça au moyen-âge voir la Renaissance. On obtient les Tudors et les Borgias.

Je suis la première à me faire prendre ^^ A part le côté, on prend ce qui est le plus scandaleux, The Borgias est vraiment bien. Les décors sontmagnifiques ainsi que les costumes. Ils se sont quant même payer Jérémy Irons qui est juste excellentissime dans tout ce qu’il fait. C’est un peu la seul star du show. Il porte la série sur ces épaules, comme l’a fait Jonathan Rhys Meyers sauf qu’il est plus connu internationalement. Les autres acteurs jouent également très bien mais sont moins connu. Je trouve la série pour les 3 épisodes que j’ai vu beaucoup plus sanglante que The Tudors, qui elle mettait l’accent plutôt sur le sexe. Au niveau historique, la série a l’air d’être assez cohérente avec la réalité même si je suis pas une experte de cette époque. Il faut voir aussi l’évolution de la série pour se rendre compte des modifications apportées par les producteurs; ce genre de série rend l’Histoire plus abordable et moins pompeux qu’elle ne peut y paraître même si elle ne montre pas l’histoire de façon véridique.

Pour le peu que j’en ai vu j’étais assez emballé, il reste à voir comment elle va évolué en sachant que la série vient juste d’être renouvelée pour une seconde saison

Mon prochain article sera donc consacré à sa grande sœur The Tudors

La musique du générique comme celle de la série  toujours composé par Trevor Morris

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s